Rectificatif quant à la sexy attitude des taureaux

L’incroyable nombre de lecteurs à s’être jetés sur notre article précédent a été une énorme surprise, tout autant que le grand nombre de courriels élogieux à l’égard des taureaux. En effet combien de fois n’ai-je pas lu que c’était tout simplement une évidence que les taureaux soient élégants et sexys : Jean Gabin, Patrick Bruel, et même Jean Carmet ne sont-ils pas taureaux ?

Face à cette avalanche de lieux communs, toujours désireux de me distinguer de la masse, je révise sans plus attendre l’opinion du post précédent et cela sans me contredire en rien :

Le Taureau c’est sexy, peut-être, mais Europe a un gros problème et c’est héréditaire (voire contagieux).

Car nous avions laissé Europe seule sur la plage entre un coquillage et un crustacé… Seule ? À peine… Zeus en la larguant, a pris soin de la confier au Roi de la plage (et des terres environnantes) : Astérion de Crête. Au passage, Zeus qui ne fait jamais les choses à moitié, a la bonne idée de ne pas insister sur la garde des enfants : Minos, Rhadamanthe et Sarpédon. A la mort d’Astérion, Minos accède au trône de Crête, et ne se contentant pas de s’y asseoir, il envoie au loin ses frères, parce que quitte à avoir un nom à coucher dehors, autant aller voir ailleurs si Minos n’y est pas.

Minos avait le sens de l’image. Désireux de prouver qu’il avait des relations, il se vantait partout qu’il pouvait obtenir ce qu’il voulait des Dieux. Ainsi prouvant qu’il avait le bras long, il ne risquait pas de perdre les prochaines élections. C’est pourquoi, il contacte Poséidon  et lui demande de lui envoyer un superbe animal qu’il lui sacrifiera. Sûrement, Minos s’attendait-il à recevoir une baleine à dépecer, quand surgit de l’eau un magnifique… taureau blanc.

Vous l’auriez deviné. Comme vous devinerez sans peine que Minos tombe tout de suite amoureux de l’animal. Ses muscles saillants, ses cornes brillantes, ses babines musclées, son regard coquin, son poil luisant, toutes ces tentations rendent le Roi crétois crétin. Telle mère, tel fils ne dit pas exactement le proverbe, Minos est épris… il épargne l’animal, le remplace par un autre, tue l’autre, rend Poséidon furieux qui n’hésite pas à se venger, en rendant le taureau blanc complètement fou et la femme de Minos complètement folle du taureau, à tel point que Minos porte les cornes et se retrouve père du Minotaure, grâce auquel un architecte raide dingue d’aéronautique trouvera du travail et perdra son fils, avant qu’on ne fasse venir régulièrement de la petite bourgade d’Athènes de la chair à mâcher pour le monstre né de l’adultère d’une reine folle. Mais taisez-vous me direz-vous, on s’y perd dans ce dédale.

Héréditaire et contagieux qu’on vous disait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s